FAITS RAPIDES

  1. NELMAR recycle 100% des rebuts de la postproduction. De plus, tous nos produits d’emballage sécuritaire appartiennent à la catégorie 4 en termes de recyclage.
  2. Le nombre de vols a abruptement augmenté depuis la récession en 2008. Il s’agit principalement d’employés à qui l’on confie la responsabilité de manipuler de l’argent comptant au travail. Ceci a entraîné une importante hausse dans la demande de sacs à indicateur d’effraction du plus haut niveau.
  3. NELMAR est le fournisseur de plusieurs compagnies faisant partie du Fortune 500.
  4. NELMAR fabrique le seul sac à indicateur d’effraction sur le marché ne permettant pas d’être ouvert puis re-scellé sans montrer des signes d’effraction.
  5. Les plastiques ont aidé à faire réduire le poids moyen des voitures de 200kg, ce qui provoque une économie de 500 litres d’essence pour chaque 100,000km[1].
  6. Auparavant, 99% de tous les plastiques dérivaient du pétrole brut servant à produire différents monomères, et qui par la suite se sont joints pour former les polymères. Aujourd’hui et à l’avenir, de plus gros montants dériveront de sources d’agriculture[2].
  7. Seulement 4% du volume total de la production de pétrole brut est utilisé dans la fabrication de plastiques[2].
  8. Un acheteur moyen utilise plus de pétrole en conduisant son véhicule au supermarché que ce qui est utilisé dans l’ensemble des emballages en plastique servant à protéger ses produits de consommation[3].
  9. L’électricité générée par l’incinération d’un seul sac de plastique est suffisante pour alimenter une ampoule de 60-watts pendant 10 minutes[1].
  10. Les plastiques ont une valeur énergétique comparable à celle du mazout, et plus du double que celle du papier, du bois et du charbon[1].

[1]Federation de la Plasturgie
[2] Plastics Europe
[3] British Plastics Federation